6 Tendances du commerce en ligne pendant la crise COVID19

Salut, ça fait un moment que j’ai pas écrit sur le blogue, à vrai dire quasiment 3 ans. Je n’ai pas chômé depuis ce temps-là, j’ai tenté de bâtir, maintenir, consolider, développer, ma boutique en ligne.

Comme beaucoup de web entrepreneurs, aux alentours du 15 mars et ce en Amérique du Nord comme en Europe, l’activité en ligne a subi un grand choc.

Mes ventes ont été divisées par 3, voire 4 et sur plusieurs plateformes : Amazon, Spreadshirt, Shopify, mes trois sources de revenus principales se sont effondrées. Mais à l’orée de cette fin de mois, un curieux regain. Peut-être dû aux efforts des gouvernements de part et d’autres pour maintenir le porte-monnaie de ses citoyens.

Ne pas comparer au mois de Février, la baisse était due à mon départ en vacances.

Ici les ventes sur une autre des plateformes sur lesquelles je fais du commerce.

Exactement la même courbe

Face à cette baisse drastique, j’ai paniqué et cherché de nouvelles opportunités et tendance. Souvent logique, mais que je trouve intéressante de partager.

1- Des industries non impactées

Évidemment en tête de la réussite en ce moment, alors que l’économie s’effondre, les épiciers, les laboratoires de recherche, les transports routiers ont le vent en poupe que ce soit pour maintenir l’économie, subsister ou enrayer la crise.

Jamais les commandes en ligne pour les épiceries n’auront autant marché. Les épiciers sont même saturés et n’arrivent pas à répondre à la demande que ce soit en termes d’expérience utilisateur ou de capacité de livraison.

2- Technologie du télé-travail

Oui, le travail continue, même si des millions d’emplois se sont perdus, beaucoup d’industries et d’entreprises arrivent à maintenir leur activité, via le télétravail.

Dans ce cadre, la majorité des travailleurs était peu équipée. C’est ainsi que les fournisseurs de logiciels pour le télétravail voient grossir le nombre de leurs utilisateurs.

Communiquer, discuter, organiser, échanger des données, les logiciels de communication tel que Slack se dorent la pilule.

Souris, ordinateurs portables, casques d’écoute et microphones. Devinez ce qui monte sur Google Trends?

3- Jeux et divertissements

C’est une sorte de règle en économie comme en sociologie, en temps difficiles les humains consacrent plus de temps à leur activité de divertissement. Du pain et des jeux.

On ne s’étonnera sans doute pas que Disney plus, Amazon prime ou Crave HBO aient un surplus d’abonnés en ce moment.

On ne s’étonnera pas non plus que Steam (plateforme d’accès aux jeux vidéos sur ordinateur voit son plus grand nombre de connexion le 16 mars) ou encore que les casques de gamers et les jeux soient en tête du baromètre de ventes sur amazon.fr :

https://amzn.to/2UOYlQ8

Si tu es un parent, tu t’es aussi sûrement demandé quel jeu, quelle activité, quelle console, quel jeu vidéo, puzzle, quel jeu de société, quel roman achetés pendant ce temps de confinement et de Covid19?

Google Trends l’exprime très bien, même courbe même date, même causes que pour l’industrie du télétravail. Le divertissement à la maison va bien.

Puzzle, playstation, nintendo
3 des jeux de plateaux les plus achetés depuis 2005

4- Cocooning, Stay Home

C’est plus léger que je ne le pensais pour les coussins, pyjamas, décoration et peinture, mais la télévision quant à elle semble un gros débat dans les ménages, c’est quasiment Noël pour les vendeurs de TV.

Les recettes de cuisines ont elles aussi la côte, avec des niveaux qu’on ne retrouve qu’à Noël d’habitude. Livres de cuisines, site de cuisine, matériel de cuisine doivent voire leur achalandage augmenté. On apprend à cuisiner ensemble.

La méditation atteint son pic depuis 5 ans, restez zen les gens! Musique, tapis, techniques, cours, beaucoup d’opportunités. Comme pour le maintien en forme à la maison. Routines sportives et autres exercices quotidiens et le matériel qui y a trait doivent être très recherchés en ligne.

5- Éduque-toi et le ciel t’aidera.

Sans surprise non plus, j’y ai pensé, tu y a pensé, on y a pensé… les cours en ligne, l’auto formation font l’objet de beaucoup de recherches en ce moment. On a du temps et on se prépare à la sortie de la crise. Moi le premier.

6- Reconversion pour combattre la crise

je pense aussi à toutes les industries qui, face au manque de matériel pour combattre le virus et dans les foyers et dans les services de santé, se réorganisent pour délivrer du matériel essentiel.

Je ne doute pas que vous ayez vu passer nombre de mèmes sur les reconversions d’entreprises, les usages réinventés de matériel existant, etc.

Masques, gants, autocollants, nouveaux services de livraison sécurisés des entreprises partout dans le monde se reconvertissent et évoluent à une vitesse sans doute jamais vu.

L’homme est une espèce résiliente, comme bien d’autres mammifères et face à la crise il réagit, prend de nouvelles habitudes.

Well, Google est formel, on a besoin de masques.

N’hésitez pas à ajouter vos remarques sur la situation et les industries qui marchent en ces temps difficiles. Ça nous donnera des idées.