Comment trouver un job dans le marketing à Montréal?

565 Flares 565 Flares ×

[Edit et mise à jour décembre 2014] Pas facile de savoir par où commencer. Ça se travaille. Il est normal d’être quelque peu désorienté face à l’ampleur de la tâche. Trouver un emploi dans le marketing à Montréal quand on débarque de France ou d’ailleurs, c’est pas simple, et il faut bien le dire, tout le monde n’y arrive pas.

Choc culturel, lacunes, inexpérience au Canada, décrocher l’emploi de ses rêves, dans ce qu’on présente de l’autre côté de l’Atlantique comme un El Dorado, se gagne avec préparation, volonté, ouverture et certainement un peu de chance. Dans le contexte d’une année 2014 peu propice à l’économie florissante, j’aurais tendance à dire que c’est d’autant plus difficile.

Vous êtes aventureux, vous avez décidé de découvrir un nouveau monde, une nouvelle culture et tout ce que votre cerveau ne compte pas de reptilien est dédié à cette magnifique fonction, comprendre votre prochain. Dans ce cas, vous allez y arriver!

Dans cet article :

  • le chiffre à retenir sur le marché du travail au Québec
  • les différentes pistes de prospection
    • piges
    • sites d’annonces spécialisés
    • réseautage
    • Linkedin
    • candidatures spontanées
    • recruteurs et agences de placement
    • révision du CV
    • La maîtrise de l’anglais
    • Les offices qui vous aideront (stage à la recherche d’emploi, gratuit)
    • Les conseils de 3 super-recruteurs spécialisés dans votre domaine qui vous livreront un truc sur la recherche d’emploi dans le webmarketing, le marketing et les TI à Montréal pour 2013.
  • Une petite mise en garde

C’est-tu pas beautiful ça?

Le bouquin qui m’a particulièrement aider à préparer l’immigration: S’installer et travailler au Québec 2013-2014

LE CHIFFRE SUR LE MARCHÉ DE L’EMPLOI

le chiffre 80 sur fond bleuOn peut trouver des dizaines de raisons pour expliquer ce chiffre, une culture anglo-saxonne et nord américaine, un marché du travail particulièrement libre, un système de publication d’annonces coûteux… On ne fera pas d’analyse, c’est en tout cas un fait :  80% du marché de l’emploi est caché.

Seuls 20% des postes à pourvoir sont publiés. Il s’agira donc de répondre de manière ciblée et qualitative au 20% de l’iceberg et de multiplier les chances d’en découvrir la partie immergée.  Pour les chiffres 2013 sur les TI, consultez : >>> Emploi TI Québec

En 2014, j’aurais tendance à relativiser ce chiffre mythique, le recrutement via chasseur de tête, parrainage ou agence a toujours bon train, mais le web grandi chaque jour un peu plus et les offres ne sont plus si cachées que cela.

LES GRANDS MOTEURS

Principal ajout depuis 2012 et la rédaction de cet article. Il est important de visiter les moteurs de recherche d’emploi principaux pour une recherche sur le web exhaustive.

Ainsi le marché des moteurs de recherche au Québec a beaucoup changé depuis 2012, et si vous trouverez sur la plupart des blogues les indétrônables Workopolis et Jobboom, je peux vous assurer que ça n’est plus là que vous trouverez une quantité d’offres intéressantes.

Pourquoi des moteurs généralistes, tout simplement car une entreprise X nichée dans une industrie Y (hors TI) n’a pas nécessairement le réflexe de se tourner vers les moteurs spécialisés pour publier son offre.

Ainsi, un agrégateur et un moteur de recherche ont émergé couvrant à eux deux, une large part des offres d’emploi en ligne au Québec.

  1. Indeed, l’agrégateur regroupant la plus grande quantité d’offres au Canada. Attention contrairement à ce que l’on peut penser, les flux desquels sont extraits les offres sont si nombreux, que vous ne verez pas toutes les offres dans votre domaine sur Indeed, il faut absolument contrôler toutes les sources. Indeed parait pratique, il l’est, mais toutes les offres n’y sont pas. Si demain j’ouvre un site avec 5000 offres d’emploi, toutes ne se retrouveront pas sur Indeed, un tri semble opéré par l’algorithme.
  2. Jobillico, est devenu le plus grand moteur de recherche d’emploi au Québec, avec près de 5000 offres d’emploi en tout temps. J’ai pu tester et qui dit 5000 offres pour près de 5000 entreprises québécoises référencées, on y trouve une belle quantité d’offres exclusives à ce média.
565 Flares Twitter 38 Facebook 177 Google+ 38 LinkedIn 312 565 Flares ×